La Société des Dix en 2018

Depuis ses débuts, la Société des Dix a pour objectif de réunir périodiquement dix personnes passionnées d’histoire du Québec, du Canada ou de l’Amérique française, et qui désirent échanger entre elles dans un climat d’amitié et d’entraide sur des questions relatives à leurs recherches et diffuser ces résultats par la publication de Cahiers annuels. La devise de la Société des Dix est : « Frater adjutus a fratre ». [ « Sois un frère pour ton frère » ]

Gérard Malchelosse, qui se considère comme le fils spirituel de Benjamin Sulte, fonde la Société des Dix en 1935. À ses débuts, la Société est formée d’archivistes, de bibliographes, d’érudits et d’historiens amateurs. Au tournant des années 1950, la Société amorce une transformation progressive qui sera plus évidente à partir des années 1960.

Les nouvelles générations des Dix sont plus interdisciplinaires et comptent dans leurs rangs des historiens professionnels et des universitaires de différents horizons. Depuis 1998, deux femmes ont également été élues parmi les Dix. À bien des égards, l’évolution de la Société des Dix reflète celle de la pratique historienne au Québec depuis 1935.

Les membres de la Société s’engagent à publier un article par année dans les Cahiers des Dix. Entre 1936 et 2010, les 64 volumes des Cahiers totalisent 616 articles et plus de 15 000 pages de textes dont une partie est accessible en ligne. Rappelons enfin que plusieurs anciens numéros des Cahiers sont toujours en vente aux éditions La Liberté.